Logo Felin Zen
Accueil    >    Relations chat humains    >    Manon, une maîtresse en or !

Manon, une maîtresse en or !

Il y a des maîtres qui sortent du lot tant leur désir de faire le maximum pour leur chat est exceptionnel. Manon fait partie de cette catégorie et il était important pour moi de vous la présenter et de donner un exemple de ce que toute personne devrait impérativement faire en adoptant un chat...

17/12/2019
Manon, une maîtresse en or !

Manon a 21 ans, elle vit en couple à Nantes, entourée de ses 2 chats Lipsy, 10, et Nibbler, 1 an, tous deux adoptés à la SPA.

Nous nous sommes rencontrées en octobre 2019 lors d'une formation ACACED, le « sésame » pour travailler légalement auprès d'animaux. Nous avons discuté de notre passion commune pour les chats et j'ai été stupéfaite de découvrir la réflexion profonde et la recherche d'information complète qu'elle a menées lorsqu'elle a décidé d'adopter un chat. J'aimerais tant que toute personne désireuse de faire entrer un petit félin dans sa vie ait la même maturité et le même sens des responsabilités que Manon à ce sujet. Et la même conscience qu'adopter un chat, ce n'est pas comme acheter 1 kg de carottes !

As-tu été élevée avec des animaux ?

J'ai toujours été entourée d'animaux, de toutes sortes, des chèvres, des poneys, aussi bien que des chats ou des chiens. A cette époque, ma famille ne stérilisait pas. Nous avons donc eu beaucoup de chatons. C'est en passant du temps avec eux qu'est née ma passion pour les chats.

Qu'est-ce qui t'a poussée à adopter un chat ?

Quand je suis partie du nid familial, je savais que je voudrais vivre avec au moins 2 chats. J'ai attendu d'être vraiment indépendante et j'ai pris le temps nécessaire entre les 2 adoptions pour faire les choses correctement. C'est un projet commun avec mon compagnon, lui aussi amoureux des animaux.

Présente-nous tes chats

Lipsy, femelle sterilisee de 10 ans

Lipsy a 10 ans, c'est une femelle stérilisée. Avant d'arriver à la SPA, elle vivait dans une maison avec 24 autres chats et avait pas mal de problèmes de santé : coryza, gingivite, gale, etc. On a bien sûr été prévenus, mais on nous a dit que cela se réglerait petit à petit, et que ce ne serait pas grave. En fin de compte, elle a eu besoin d'importantes opérations très coûteuses pour sa gingivite et de médicaments quotidiens pour son coryza. C'est une chatte très peureuse avec qui il a fallu que nous soyons très patients. Elle a mis au moins 1 an avant de venir sur nos genoux ou sur le lit. Aujourd'hui, elle s'approche même des inconnus et fait beaucoup de câlins.

Nibbler, male sterilise de 1 an

Nibbler a 1 an, c'est un mâle stérilisé. Personne ne voulait l'adopter car il est noir (pelage smoke). Quand je suis arrivée dans la chatterie, il est tout de suite venu se frotter à moi, je l'ai pris dans mes bras et je l'ai plus lâché ! Aujourd'hui c'est un grand chat de 6 kg très câlin et très joueur. Il est aussi un peu accro aux pieds !

Qu'est-ce que tu as fait quand tu as adopté ton premier chat ?

Avant toute chose, j'ai fait énormément de calculs sur absolument tout : simulations de frais vétérinaires, de nourriture, etc.

Ensuite, lors de l'adoption de Lipsy, j'ai posé toutes les questions possibles et imaginables à la SPA. Lipsy étant très peureuse, il était très important de bien faire les choses. On l'a donc laissée se cacher pendant 3 jours en lui apportant de la nourriture et en ne la touchant pas si elle ne venait pas d'elle-même. Elle a fini par sortir et nous faire plein de câlins ! Je suis donc contente de m'être vraiment bien renseignée avant de faire des erreurs qui auraient pu être préjudiciables, voire irrécupérables.

Qu'est-ce que tu as fait quand tu as adopté ton deuxième chat ?

Je me suis beaucoup plus renseignée quand j'ai adopté Nibbler parce que j'allais introduire un nouveau chat, alors que Lipsy était déjà bien intégrée. J'ai donc fait beaucoup de recherches sur internet pour préparer au mieux l'arrivée du petit-nouveau et j'ai transmis l'information à mon compagnon, pour que nous agissions de la même façon tous les deux.

Par exemple, nous avons séparés les 2 chats au début pour leur croquettes et leurs besoins (ce qui est encore le cas, ils ont chacun leur bac-à-litière à un endroit différent). On les a laissés se rencontrer à leur rythme, surtout sans jamais intervenir. On a réservé une pièce pour Lipsy, pour qu'elle puisse se mettre à l'écart de Nibbler, lorsqu'elle en ressentait le besoin.

On a vite remarqué que Nibbler mangeait beaucoup de choses non-comestibles : lacets, cartons, etc. Je me suis renseignée sur l'origine probable de ce comportement et j'ai appliqué les recommandations :
  • ne pas le déranger quand il dort, car cela peut le stresser
  • lui donner de la nourriture a volonté en libre-service (contrairement aux conseils du vétérinaire)
Cela a été payant, car il mange aujourd'hui beaucoup moins n'importe quoi.

Lipsy n'aime vraiment pas sortir et dort beaucoup, nous n'avons donc jamais eu besoin de nous creuser la tête pour l'occuper, en dehors des règles de base. Nibbler, chaton plein d'énergie qui miaulait en regardant l'extérieur, nous a forcés à trouver des solutions pour son bien-être. J'ai pensé que l'on pourrait lui permettre de se promener en laisse. Nous avons donc cherché des informations et l'avons habitué au harnais, d'abord dans l'appartement, puis dehors, étape par étape.

Bravo Manon, tu fais vraiment beaucoup pour tes chats !

Aurais-tu des conseils à donner à une personne qui souhaite adopter un chat ?

Bien se renseigner avant d'adopter, être sûr que l'on en a les moyens, financiers et humains (temps à consacrer au chat, etc.), et que c'est un projet qui tiendra dans la durée, on n'adopte pas un chat juste pour 3 mois.

Bien observer ses chats et toujours faire attention de se poser les bonnes questions, sur TOUT, même si cela semble évident ou même « bête », afin de s'assurer en permanence de leur bien-être.

Je pense qu'il serait aussi vraiment important que les refuges fassent plus pour s'assurer que les adoptants feront ce qu'il faut et qu'ils insistent bien sur les informations de base. Qu'il y ait aussi de nombreuses vérifications après l'adoption, pour savoir comment va l'animal, et que l'adoptant ne soit pas laissé seul avec ses difficultés s'il y en a. Un accompagnement rigoureux, avant comme après.

Nous avons aussi tous un rôle à jouer auprès de notre entourage, il me semble important d'en discuter pour transmettre nos connaissances à tous, c'est ainsi que les animaux seront de mieux en mieux traités et que leur bien-être sera optimisé.

Ta passion des chats ne s'arrête pas là, tu veux aller encore bien au-delà car tu as un projet professionnel centré autour des animaux de compagnie, dis-nous en plus ?

Je souhaite développer une association de médiation animale pour aider les personnes âgées et handicapées à s'occuper de leurs animaux et à comprendre l'importance de leur relation avec eux. Leur apprendre les informations de base, les bons gestes, mais aussi changer la vision qu'ont certaines personnes âgées de leur animal.

Comment t'es venue cette idée ?

J'ai travaillé pendant 1 an 1/2 avec des personnes âgées, en tant qu'aide-à-domicile, et j'ai vu des animaux dans des situations compliquées. Par exemple, des demandes pour garder un chat pendant que son maître était hospitalisé, etc. C'est là que m'est venue l'idée de ce projet. Quand j'ai cherché de quelle façon je pouvais le développer, je me suis rendue compte de la motivation que j'avais et que je me sentais vraiment bien à l'idée de m'occuper d'animaux et de passer du temps avec eux. Je suis aussi très concernée par leur place dans le monde et la vision que nous avons d'eux. Me renseigner sur notre relation avec les animaux m'a fascinée, j'ai donc compris que je voulais continuer dans cette voie. Pour moi ce serait l'idéal pour associer mon amour des animaux et mon travail d'aide-à-domicile, qui m'a beaucoup marquée et beaucoup changée.

A quel stade en es-tu dans ton projet ?

J'en suis encore à la définition précise du concept et des moyens pour le développer.

Je fais aussi beaucoup de gardes d'animaux depuis quelques mois pour en apprendre plus sur les races, les personnalités, etc. Être à leur contact au quotidien me semble important pour finaliser un projet qui les concerne. J'ai passé l'ACACED pour faire ce métier légalement et pour créer l'association. J'aimerais aussi faire une formation, idéalement dans la médiation animale, et faire différents stages pour compléter mes connaissances et découvrir différentes pratiques. Je développe aussi un réseau de personnes concernées par le bien-être animal, afin d'associer nos forces pour favoriser une meilleure vie pour les animaux de compagnie auprès de leurs maîtres.



Très beau projet, tant pour les animaux que pour les personnes qui vivent à leurs côté, encore bravo Manon, je te souhaite une belle réussite et plein de bonheur !

Nous ne manqueront pas de vous informer des avancées du projet de Manon, en actualisant cette page pour vous donner des nouvelles !




partager cet article sur Facebook




Tous les articles de la catégorie : RELATIONS CHAT HUMAINS
Remonter en haut de page

ET AUSSI
Idées reçues sur le chat

Le chat et la loi
Téléchargez le livre gratuit sur le bien-être du chat




FLEURS DE BACH POUR CHATS

[ Fiche urgence animal ]
Suivez-nous
sur les réseaux


logo facebook      Youtube Le CHATviez-vous



NEWSLETTER Inscrivez-vous pour être informé(e) des derniers articles et de toutes les informations pratiques !







Remonter en haut de page


Copyright Félin Zen.com