Felin Zen comportementaliste chat à Nantes
Accueil    >    Questions sur le chat    >    Mon chat est pot-de-colle, c'est grave ?

Mon chat est pot-de-colle, c'est grave ?

Oui et non, cela va dépendre du degré d'attachement et dans quelle mesure le chat peut vivre sa vie normale de petit félin en l'absence de son humain...

08/05/2020
Mon chat est pot-de-colle, c'est grave ?

Selon que le lien est normal ou au contraire trop important, il s'agit d'une relation équilibrée ou d'une relation nocive, qui peut facilement mettre l'équilibre émotionnel du chat en danger... Et peut-être même aussi le vôtre !

Qu'est-ce que la dépendance affective ?

La dépendance affective (excessive), ou "hyper-dépendance" ou "hyper-attachement", peut sembler ne pas être grave de prime-abord. C'est même gratifiant d'être "le centre du monde" pour son chat, amusant de le voir se comporter comme un chien, constamment "au pied"... oui, mais si l'on y réfléchit bien, c'est en fait tout le contraire ! Vous et votre chat êtes en réalité enfermés dans un cercle vicieux qui mène à un profond mal-être de votre chat... et parfois même à une souffrance pour vous également.

C'est exactement la même problématique qu'entre humains ! Si deux personne sont dépendantes l'une de l'autre, fusionnelles, à tel-point que l'une des deux, ou les deux, ne peuvent "vivre" l'une sans l'autre, cela créé un profond mal-être lors des séparations. C'est ce qui se produit avec le chat.

Et je sais de quoi je parle, car avant de devenir une professionnelle du chat j'ai moi-même vécu une relation fusionnelle avec mon petit félin adoré, au point d'être malheureuse lorsque je n'étais pas avec lui. Et vice-versa, car lui n'avait à priori pas beaucoup d'activités en mon absence... Une véritable inter-dépendance, un double mal-être !


Cette souffrance peut aussi être uniquement vécue de façon unilatérale, comme c'est bien souvent le cas avec nos chats, ce qui génère de l'anxiété ainsi que de nombreux troubles qui en découlent...

Comment savoir si mon chat souffre d'hyper-dépendance ?

Symptômes :
  • Demandes fréquentes et insistantes de sa part, de caresses, d'attention, d'interactions... (avec souvent des miaulements très fréquents)
  • Vous-même êtes très souvent en demande, vous le dérangez fréquemment quand il dort pour "juste une petit bisou" par exemple et vous répondez instantanément à toutes ses demandes
  • Le chat vous suit à la trace comme un chien
  • Vous remarquez qu'il ne fait pas grand chose lorsque vous êtes absent(e)
  • Le chat développe des problèmes de comportement, principalement en votre absence : griffades excessives, pipis en dehors du bac, auto-mutilations et zones dépilées à force de se lécher, agressivité, etc.
  • Les réveils en pleine nuit sont fréquents, il a besoin de vous
  • Vos voisins vous signalent que le chat miaule souvent pendant votre absence

Hyper-attachement du chat : miaule la nuit

Ce comportement qui peut être très "mignon" au début devient vite problématique, voire même gênant. Voire dangereux pour le chat, dont le niveau d'anxiété est en fait très élevé, même si cela ne se "voit" pas nécessairement...

hyper-attachement : les situations à risque

Le chaton sevré trop tôt de sa maman est un cas très courant d'hyper-dépendance : en effet, l'humain qui l'adopte devient alors une "maman de substitution". Mais là où la maman-chat sait mettre de la distance avec son chaton à un certain âge, l'humain n'a pas conscience du problème, et n'applique donc pas cette phase NATURELLE d’éloignement.

Hyper-dependance chat : chaton sevré trop tôt Le chat très câlin au départ que vous sur-sollicitez régulièrement : le chat ressent une situation de bien-être lors de vos relations, ce qui engendre chez-lui une attente importante, qui se transforme en besoin, et qui donne naissance à un lien d'hyper-dépendance...

Certaines chattes non-stérilisées ont un besoin affectif décuplé en périodes de chaleurs. Une relation d'hyper-attachement peut se créer si leur maître réponde TROP à leurs demandes.

Certains chats malades reçoivent une dose d'attention extrême lorsqu'il sont en soins, ils sont littéralement "couvés" par leur maître, ce qui peut également déclencher un processus d'hyper-attachement.

De manière générale, voici le schéma classique de la mise-en-place d'une relation d'hyper-dépendance :
  • Le chat demande (croquettes, attentions, caresses, même un simple regard !) et je réponds systématiquement et sans attente à sa demande
  • Je sollicite aussi très souvent mon chat, pour des caresses, des bisous ou autre, allant même jusqu'à le déranger quand il dort par exemple


Schéma dépendance affective chat

Que faire pour rompre le lien nocif de dépendance excessive avec mon chat ?

Bien que cela soit compliqué pour nous d'entendre qu'il y a un problème d'hyper-attachement, il est pourtant impératif de rompre le cercle vicieux dans lequel nous sommes enfermés, pour le bien-être du chat, mais aussi souvent pour celui de son maître...

Décider d'agir, ce n'est pas aimer MOINS son chat, c'est l'aimer MIEUX, pour une vie plus harmonieuse, plus autonome et plus équilibrée.


Pour cela, une thérapie de détachement s'impose :
  • Ne plus répondre à AUCUNE demande du chat : pas une caresse, pas un mot, positif ou même négatif, ni même un regard !
  • Ne plus solliciter le chat, pour une caresse ou toute autre interaction avec lui


Tout cela sans AUCUNE dérogation à la règle : la rigueur et la cohérence de nos "non-interactions" avec le chat sont fondamentales dans ce type de cas, même si c'est très dur, j'en conviens... Mais le bien-être futur de votre chat doit vous aider à tenir le coup !
Cela sera nécessaire pendant quelques semaine, afin de "reconditionner" le chat, de lui réapprendre ce qu'est une vie normale, apaisée, et ainsi lui redonner sa place de chat, pour son bien.

Dans les cas extrêmes, il est fortement recommandé de demander au vétérinaire des anxiolytiques / anti-dépresseurs pour aider le chat à surmonter cette période et lui permettre de réussir ainsi plus sereinement à supporter ce changement de doctrine. N'hésitez pas à lui demander son avis dans tous les cas !

Dépendance affective chat : se faire aider par le veterinaire

Par la suite, lorsque la situation aura vraiment évolué, lorsque vous constatez des améliorations depuis plusieurs semaines, vous pourrez de nouveau répondre à quelques sollicitations. Mais PAS TOUTES, au risque de retomber dans le schéma malsain qui vous a conduit à cette relation d'hyper-attachement... Il vous faudra trouver le juste-milieu pour créer une relation équilibrée et éviter tout nouveau lien de dépendance.

En complément et en parallèle, il est impératif d'optimiser l'environnement du chat pour lui offrir un équilibre émotionnel de base le plus stable possible : consultez le manuel GRATUIT "Les 6 piliers du bien-être du chat" pour découvrir tous les besoins du chat, et avoir ainsi les clés de son bien-être.

Ré-équilibrer l'environnement du chat

Obtenir le manuel gratuit "Les 6 piliers du bien-être du chat"
Manuel gratuit bien-être chat


Il vous faudra être patient(e), surtout si le problème de dépendance affective est installé depuis longtemps : quelques jours ne suffiront probablement pas, il faudra tenir le coup plusieurs semaines. Mais cela vaut la peine, pour vous comme pour votre chat, courage, vous pouvez y arriver !




partager cet article sur Facebook




Tous les articles de la catégorie : QUESTIONS SUR LE CHAT
Remonter en haut de page

ET AUSSI
Idées reçues sur le chat

Le chat et la loi

Comportementaliste chat




Tester le bien-être de mon chat >



Téléchargez le livre gratuit sur le bien-être du chat






FLEURS DE BACH POUR CHATS

[ Fiche urgence animal ]
NEWSLETTER Inscrivez-vous pour être informé(e) des derniers articles et de toutes les informations pratiques !






Suivez-nous
sur les réseaux


logo facebook      Youtube Le CHATviez-vous



Remonter en haut de page


Copyright Félin Zen.com