Logo Felin Zen

Le chat, un membre de la famille à part entière

La place du chat au sein d'un foyer a très fortement évolué ces dernières décennies. Initialement chasseur de rongeurs, il a su récemment trouver une place bien particulière dans nos foyers...

23/03/2019
Le chat, un membre de la famille à part entière

Véritable compagnon de vie apportant un bien-être réel à ses maîtres (pour 58% d'entre eux*), le chat est aussi apprécié en ville qu'à la campagne, où il occupe aujourd'hui très rarement son ancien rôle de "chasseur de souris". Mais on l'aime aussi pour son aptitude à participer à la diminition du stress, de l'anxiété et de l'ennui.

Quelle place pour le chat dans notre foyer ?

Si certains maîtres ont tendance à sombrer parfois dans l'anthropomorphisme, la plupart des chats sont traités comme il doivent l'être : dans le respect de leur "félinité" et de leurs instincts de petit félin. On ne les confond pas avec des enfants, rarement en tout cas, ils ont vraiment une place à part dans nos familles. Et si certains le considèrent encore comme étant à peine plus qu'un meuble, dont on s'occupe quand on a le temps, beaucoup lui donnent une place de choix dans leur vie, ce qui en fait un membre de la famille à part entière.

3 signes qui ne trompent pas : même nos habitudes changent à cause du chat !

1 / Seulement 10% des propriétaires de chat partent toujours en vacances avec Minou... mais les propriétaires de chat ont tendance à partir moins longtemps*, à cause du chat !

2 / Nous avons une relation parfois fusionnelle avec notre chat et apprécions parfois plus sa compagnie que celle des humains. Peut-être est-ce parce que l'on doute parfois de plus en plus dans "l'être humain". Aussi, est-il possible que le lien que nous créons avec notre chat puisse nous apporter le réconfort dont nous avons besoin, ce que nous ne trouvons plus ailleurs ?

3 / Le décès du chat est très difficile à supporter pour beaucoup de propriétaires de chats, de la même façon que lorsqu'ils perdent un proche "humain", avec un véritable deuil à mener par la suite.

Un vrai budget dédié au chat

Autrefois, le chat mangeait les souris, il avait parfois quelques restes, mais c'était rare qu'on lui achète de la pâté ou des croquettes... car cela n'existait pas ! De même, on allait rarement chez le vétérinaire, le chat était malade, il se débrouillait. Aujourd'hui on va chez le vétérinaire parfois plusieurs fois par an, pour les vaccins et des visites de contrôle (budget véto moyen = 143 euros par an*), et de nombreux métiers spécialisés dans les animaux ont vu le jour et sont en plein essort : comportementaliste pour chat, assurances santé animales, cat-sitters et pensions pour chats...

Aucun doute, le chat est donc devenu un membre de la famile à part entière et c'est tant mieux, car cela signifie que nous faisons plus attention à son bien-être... et comme un chat heureux rend son maître heureux, c'est tout bénéfice pour tout le monde !

* source : 1er observatoire national "Les Français et leurs animaux de compagnie" / SantéVet / IPSOS.





Voir tous les articles de la catégorie Relations chat humains


partager cet article sur Facebook
ET AUSSI
Idées reçues sur le chat

Le chat et la loi




[ Fiche urgence animal ]



Suivez-nous
sur les réseaux


logo facebook      Youtube Le CHATviez-vous
RECEVOIR LES INFORMATIONS
PAR MAIL

Inscrivez-vous pour être informé(e) des derniers articles et de toutes les informations pratiques !







Remonter en haut de page
Copyright Félin Zen.com 2019